Contenu | Menu

EM Strasbourg Spirit
Autres sites
EM Strasbourg Spirit
EM Strasbourg Spirit

Be distinctive : Bilal Chareuf, étudiant et sportif de haut niveau !

Publié le 1 mars 2017, Mis à jour le 13 mars 2017

Bilal Chareuf, étudiant en première année du programme Grande école de l'EM Strasbourg, vous présente sa passion pour la boxe Thaï et les valeurs associées à cette pratique. Un bel exemple de parcours distinctif !

Je m’appelle Bilal Chareuf, j’ai 21 ans et je vis à Strasbourg depuis toujours. Je pratique la boxe thaïlandaise depuis l’âge de 13 ans et j’ai plusieurs fois été champion de France (classe junior, C, B et A) mais aussi de K1 (Kick Boxing). Par la suite, j’ai obtenu des titres européens et mondiaux. Cette année je suis monté à haut niveau (Pro) car mon emploi du temps me le permet. En classe prépa j’avais une quarantaine d’heures de cours... cela aurait  donc été difficilement réalisable, surtout avec les concours. J’ai maintenant le statut de sportif de haut niveau, ce qui me permet de bénéficier d’aménagements dans mon emploi du temps.

Qu’est-ce qui m’a amené vers la Boxe Thaïlandaise ? J’ai commencé par pratiquer plusieurs sports et arts martiaux comme le karaté, le taekwondo, le judo, la lutte, le Kung Fu mais aussi le football, le basket ou encore ping pong. J’ai ensuite pratiqué la capoeira où la culture sud-américaine m’a beaucoup plu, mais il me manquait encore une chose, le contact ! En jouant à un jeu vidéo, j’ai été intrigué par un personnage, c’était Anderson Silva. J’ai fait une recherche sur Internet et j’ai appris qu’il pratiquait le Muay Thaï (Boxe Thaï). J’ai cherché un club sur Strasbourg et je suis tombé sur le W FIGHT STRG. J’y suis encore actuellement !

Qu’est-ce que la boxe m’a apporté ? Tout d'abord, la boxe me fait énormément voyager. La première fois que je suis allé en Thaïlande, c’était à l’âge de 18 ans. J’ai été invité par l’office du tourisme thaï grâce à mes résultats sportifs et mon profil étudiant qui leur a plu. Cela reste la plus belle expérience que j’ai vécue. Je suis ensuite parti pour les championnats du monde à Langkawi en Malaisie, avec l’équipe nationale d’Algérie, puis l’année suivante je suis reparti avec la même équipe à Bangkok. J’ai beaucoup boxé en Europe, notamment en Suisse, au Luxembourg, En Belgique, en Allemagne de nombreuses fois, en Autriche, En Italie… Enfin c’est pour moi un anti-stress vraiment efficace, ça m’a beaucoup servi pour les concours !

Quelles sont les valeurs de ce sport ?
Je sais que ce sport m’a permis d’être beaucoup plus organisé, moi qui aime tant faire les choses à la dernière minute... J’ai des emplois du temps définis à la semaine et je sais heure par heure ce que j’ai à faire, durant mes préparations. Ensuite, je suis devenu beaucoup plus calme et posé, je ne me prends jamais la tête pour des futilités. J’ai aussi une meilleure capacité d’analyse. Quand je monte sur le ring, je dois être attentif à chaque chose et très réactif. Je dois pouvoir préparer une stratégie en très peu de temps en fonction du déroulement du combat. J’ai aussi acquis une hygiène de vie ! J’ai appris aussi à quel point le côté associatif peut-être une force, c’est ce qui m’a conduit à lister cette année ! Il y a plein de valeurs dans ce sport, comme la détermination, le courage, la concentration, le respect, ou la patience....

Pourquoi ne pas vivre de mon sport ?
Pour moi, la boxe c’est avant tout une passion, un plaisir pour m’évader de la vie de tous les jours. J’obtiens de temps en temps des revenus comme je suis monté en Pro, mais c’est simplement un plus, et généralement je donne tout à ma mère car je n’en ai pas l’utilité personnellement. Je veux aussi changer le cliché du boxeur bête et sans diplôme que beaucoup de personnes ont en tête. J'aimerais montrer que la passion n’est pas un frein aux études, et que lorsqu’on veut, on peut. Tout est réalisable !


Partagez ! Recommandez !

Plus d'infos

Le Muay Thaï, comme disent les passionnés, est vraiment différent des autres boxes. Plus dangereux à cause des coudes autorisés, mais moins destructeur que la boxe anglaise par exemple où les coups sont essentiellement visés à la tête.
Derrière ce sport se cache aussi une histoire, la culture de tout un pays. Là-bas, c’est le sport national !
Cette boxe se décompose en trois parties, la boxe en compétition, le Wai Khru et Ram muay (danse traditionnelle effectuée à chaque début de combat), et enfin le Muay Boran qui est plutôt aujourd’hui le côté spectacle et artistique, mais qui représente les techniques de self défense utilisées en compétition) Comme le film Ong Bak !
Je pratique donc trois sports en un !


Liens directs

Suivez-nous

EM Strasbourg Business School
61 avenue de la Forêt-Noire
F-67085 Strasbourg Cedex
PARTENAIRES
  
 

NOS RÉSEAUX              NOS LABELS

Image de fond

Connexion